documents

Les documents qui peuvent être téléchargés sont au format Adobe PDF. Pour les lire vous aurez besoin d'Adobe Reader (téléchargement gratuit).

détails sur le document :[retour]

Importance des lichens et champignons lichénicoles dans la richesse spécifique et la gestion de la réserve de Chambord.

Bull. Soc. linn. Provence, 52 : 161-183.

Roux C., Bricaud O. et Tranchida F. (2001)

Français.

12/04/2012 - 01h19

Une étude de la flore et de la végétation lichéniques de la réserve de Chambord, menée sur le terrain en mai 1995, nous a permis de recenser 325 taxons, dont 277 lichens, 34 champignons lichénicoles non lichénisés et 10 champignons non lichénisés non lichénicoles ordinairement traités par les lichénologues (5 autres espèces de micromycètes corticoles sont également mentionnées). Une espèce de champignon lichénicole nouvelle « pour la science », Sarcopyrenia acutispora Nav.-Ros. et Roux, a été décrite par ailleurs (Navarro-Rosinés et Roux, 1999), tandis qu'un Cornutispora sp. (cf. ciliata Kalb), ne semble pas avoir été décrit. Un lichen, Buellia lecanorae Renohales, et 7 espèces de champignons non lichénisés sont mentionnées pour la première fois en France : 6 lichénicoles stricts ou facultatifs (Chaenothecopsis vainioana, Cladosporium arthoniae, Clypeococcum hypocenomyces, Monodictys cellulosa, Pyrenochaeta xanthoriae, Taeniolina scripta) et un champignon non lichénicole (Julella fallaciosa). Une espèce méditerranéenne est signalée pour la première fois dans la région eurosibérienne française et 23 espèces ont été trouvées pour la première fois dans le centre de la France. 40 peuplements lichéniques saxicoles, terricoles et muscicoles, corticoles et lignicoles sont analysés brièvement. Des propositions pour la gestion de la réserve sont présentées, notamment : la mise en réserve de parcelles forestières indispensable au développement d'espèces corticoles des vieux arbres ; l’éclaircie de certaines parcelles sans valeur sylvicole pour éviter la disparition des lichens terricoles qui y subsistent ; la conservation des ouvrages de pierre qui constituent les seuls biotopes de la réserve pour la flore lichénique saxicole

489 Ko télécharger le documenttélécharger le document